Notre local de répétition "Le Century"

a fêté ses 50 ans en 2007

La Maison du Peuple

 

L'année 2007 a été, pour l’Ensemble Instrumental « Les Echos d’Aywaille », celle du cinquantième anniversaire de son local « Le Century »

Fin 1956, suite à la volonté de l’Union Coopérative de vendre la Maison du Peuple, le comité des Echos envisage d’acquérir le bâtiment afin d’en faire le local de la société. Jusqu’à ce moment, les répétitions de l’orchestre avaient lieu dans une petite salle mise à sa disposition par la famille Lambercy à l’arrière de leur maison de la place Thiry.

Début 1957, Les Echos se constituent en ASBL et un lancement d’obligations remboursables en 15 ans est réalisé afin de financer l’achat de la salle.

Parallèlement à la procédure d’achat qui aura pour aboutissement le passage des actes le 14 mai, il s’agit en un minimum de temps de rendre le bâtiment exploitable afin de le rentabiliser au plus vite, en aménageant une salle de répétition, qui sera aussi salle de danse, ainsi qu’un café en annexe.

Après plusieurs mois d’un travail entièrement réalisé par des bénévoles, Le Century est inauguré le samedi 8 juin. Un comité de gestion de la salle est formé et composé des éléments les plus jeunes du conseil d’administration de la société. Ainsi, Les Echos, déjà en charge du carnaval d’Aywaille, deviennent exploitants d’un café et organisateurs de bals et de Thés Dansants très à la mode à l’époque.

En quinze ans, les obligations sont remboursées et Les Echos sont ainsi entièrement propriétaires de leur local.

Plus tard, au cours des années nonante, les bals n’étant plus à la mode, l’organisation du carnaval interrompue, l’entretien de l’immeuble vieillissant devient de plus en plus difficile. Une vente est envisagée mais quelques membres du comité, refusant cette éventualité, font réaliser une étude par un architecte et décident de rénover le bâtiment. Un étage est supprimé, une nouvelle toiture est posée, et Le Century redevient un endroit confortable où Les Echos sont chez eux.

Sans doute cette société née en 1849 doit elle sa longévité au fait, qu’au cours de son histoire, des hommes, dans les moments difficiles, ont relevé la tête et donné le meilleur d’eux-mêmes afin que les choses ne s’arrêtent pas. Grâce à tous ceux là, le samedi 31 mars, Les "Echos d’Aywaille" ont encore pu donner un concert en leur local de la rue François Cornesse où orchestre et sympathisants réunis, ont souhaité un Bon Anniversaire au Century.

1ère transformation

Nouveau toit